Une Justice INJUSTICE GRAVE ET DEROUTANTE !

25/04/2017

La maman d'Amoris porte plainte aussitôt les révélations lourdes et graves d'Amoris qui vomissait depuis 4 jours, sans tableau médical suspicieux " je vomis le pipi que papa m'a fait dans la bouche et celui de beaucoup d'autres monsieurs aussi".

Alors commence un maraton sans fin, où il n'y place nullmeent à la retraite, ni celle d'Amoris ni la sienne.

Là où Amoris pensait que son courage de dire enfin la vérité allait le sauver , car il allait être cru et entendu, personne ne semblait plus du tout se mettre à la place de cet enfant qui avait subi viols collectifs tortures diverses et qui n'avait que 4 ans et demi à l'époque..!

On le bouscule on l'oblige, sa mère aussi dailleurs, qui doit de ftont mener force et courage tendresse amour et réconfort et apporter toute la sécurité nécessaire à son enfant, on ne le ménage pas sa mère non plus dépéché à 8 h du matin pour des expertises diverses dans les heures qui suivent..! NI l electro chimio sensibilité d'Amoris n'est prise en compte..! Rien n'est aménagé pour qu'il puisse être dans des conditions normales ou à peu prềs bonnes pour lui..! Demander à un malade du cancer si il se sent bien de courrir partout sans se plaindre ( chose qu'Amoris n'a même pas fait, se plaindre, il espérait juste qu'on le comprenne et le considère, il partait à des rdv en pleur car on le forcait a s'habiller il était déjà en état de brulure intense avant chaque entretien, ou rdv, et il rentrait a chaque fois en pluerant car il avait du confronter du monde des inconnus, comme ceux qui lui avaient déjà tant fait de mal, et surtout il disait " mais personne ne croit ni ne comprend ma maladie, le mal que cela me fait ?).

Jusqu'à une expertise psychiatrique durant laquelle Amoris va refuser le rdv et de se retrouver face à face avec l'expert, qu'il semble reconnaître( là encore sa maman se sera entretenu 10 minutes à peine entre banalités et faits relatés par Amoris, avec le dit spécialiste, qui va refuser avec autorité déplacée la proposition de la maman de rester dans un coin du bureau afin qu'Amoris, apeuré et craintif et rapellons le en plein traumatisme, peut être pour une raison qui lui est propre et dont on entendra peut être parler plus tard, puisse se sentir en sécurité et de se faire toute petite et de même tourner le dos à l'entretien afin qu'Amoris puisse s'exprimer en toute confiance et valider l'entretien OBLIGATOIRE , elle se verra ejecter du bureau telle une mal propre !)  et va aller chercher  une assistante médicale pour accepter avec sa présence, de s'entretenir et seulement ainsi, avec cet expert. 

Lequel va ensuite dire en fin d'entretien à la mère d'Amoris, que celui ci à beaucoup d'imagination lorsqu'il parle du Grand Orient, que cela se passait au Grand Orient ! et lui demandait alors ce que cela voulait dire pour elle, mais elle, elle l'ignorait !!..( Alors qu'elle apprendra une semaine plus tard en parlant avec la Directrice de l'Association Enfance et Partage qu 'il s agit d'une loge de la FRanc Maçonnerie ! et là tout devenait clair pour elle, les rituels le sang réservé dont parlait Amoris étaient donc des rituels sataniques lié à la pédocriminalité pratique usuelle des Francs Maçons, c'est même un psychiatre qu'elle contactera de la part de cette même association, qui lui expliquera ce que sont ses rituels d'ordre satanique de al part des pratiquants de ce regroupement...Elle ne poursuivra pas avec cet homme, car Amoris lors de son premier entretien avec lui lui dira qu'il refuse de revoir cet homme qu'il est un compagnon de son bourreau et qu'il est même son "psycho peur" celui qui lui donnera les informations sur comment créer tous les traumatismes de la peur chez Amoris et sera présent lors de certaines scènes de violences et de tortures !).

Celui ci dira alors que la mère a certainement été l'influence de l'enfant et que l'enfant à des aptitudes étranges à divers problèmes psychiatriques ! Amoris est diagnostiqué très évéillé et intelligent sans nevrose ni affabulations, étrange expertise ! , et la dite mère dont il n'a rien voulu ni entendu, était elle aussi à surveiller..! " Une telle affirmation en 10 minutes d'entretien me parrait bien troublante, car si tous le spsychiatres pouvaient être aussi catégorique dans le cas de tous les enfants que je defends j'en serais bien aise..!" signalera  l'Avocate de la défense au juge des enfants le jour de l'audience et en soulèvera l'incohérence. !

Alors que les Services Sociaux ont fait leur petites 35 minutes d'enquête chez la maman d'Amoris et ayant entendu Amoris à leur arrivée leur dire qu'il voulait leur expliquer tout le mal que son "père" ( qu'il dénome plus comme tel dès lors, mais par son prénom puis ensuite en l'appelant "l'autre" ) lui avait fait, elles le lui ont alors dit "nous ne sommes pas là pour ca Amoris..Ha bon ?..mais pour quoi faire si ce n'est d'aider cet enfant en somme ?..( Amoris intérogé à tour de bras, avait envie pour une fois qu'on l'écoute vraiment et se livrait sans contrainte..! encore un vis de forme ! même les services socieux ne comprennent pas les enfants et pourtant on leur confie leur équilibre ! quelle étrange abhération !) Ils vont statuer dans la demande d'une séparation de la mère et de l'enfant lors de l'audience du juge des enfants..! car Amoris "vit en vase clos avec sa mère"..! Rappelons ici qu'Amoris n'est pas enfermé avec plaisir par sa mère ! il est accompagné en fonction de son handicap qui invalide leur vie aujourd'hui et qu'elle fait de son mieux, Amoris sort ! et vit..! pas aux mêmes heures que les autres, mais sépare t'ont les mamans de leurs enfants dits enfants lune ? depuis quand les affres de la maladie sont devenus une raison de séparer les mamans des enfants ?...

Le pire est à venir, le psychiatre expert de la maman, va lui inventer des choses et déclarer des choses soient disant dites par madame alors que tout cela est faux ! "vous avez dit que votre enfants était Dieu !" Imaginez bien une mère ancienne manager commerciale qui s'exprime extremement bien avec discrenement serait aller parler de religion là où elle même n'est pas tenue par une croyance particulière ? et là où tout devient clair ! le psychiatre très informé sur les pratiques sataniques ( expliquées et dites ainsi par lui même ) à qui elle est venue dire que malheureusement Amoris ne continuera pas avec lui, lui avait dit "mais de toute facon, je ne peux rien faire pour lui ni pour vous, vous dites que votre fils est Dieu !" elle lui répondra " A quel moment ai je pu vous dire cela puisque nous nous sommes entretenus une première fois durant laquelle vous m'avez seulement demandé d'exposé quelle avait été ma rencontre avec monsieur ainsi que ce qu'était notre relation et je ne vous ai absolument pas parlé d'Amoris à part ce qu'il venait de me révéler..et que la seconde fois était pour Amoris et que je ne suis intervenue que pour vous saluer et dire à Amoris de vous écouter, ce qu'il ne voulait visiblement pas ..et si je prenais mon fils pour Dieu je ne serais pas venu vous demander de l'aide, tout ceci est incohérent et j'ignore pourquoi vous me dites cela en tout cas cela ressemble beaucoup aux propos que pourraient tenir le père d'Amoris !"...

Ce donnent ils tous le mot afin de confondre madame, et se couvrir eux mêmes ?.

En tout cas nous savons aujourd'ui que dépot de plainte et abhération du même genre avait été faite par le même expert psychiatre de madame qui ira dire d'une femme Agrégée qu'elle aussi a de gros problèmes psychiatriques et aidera la juge des enfants et les services sociaux à la séparer de ses enfants pour les remettre au père incestueux..! Même expert, même personnes de services sociaux et même JUGE des enfants !.

Quand à la juge des enfants ! ...Quelle est sa motivation en faisant du drame d'Amoris le Jugement de la mamn d'Amoris et non celui du père insestueux et surtout en prenant partie pour Monsieur " Mr D. ne vous inquiétez pas on vous comprend..!"