Des services sociaux qui détruisent l équilibre familial ! Inquiétant !

25/04/2017

Alors que les révélations d'Amoris, franchissant les barrières de la peur et de l'angoisse, vont se faire connaitre, sa mère combative et dans la vérité de son fils, va porter plainte et suivre les méambres de l'adminstration Française et la lourdeur des services sociaux déstructeurs de leur équilibre à s'aimer et a réorganiser leur vie dans l'espoir d'une guérison d'Amoris face à l'horreur d'une vie infligée par des détracteurs inhumains !.

C'est dans la transparence que cette mère de 40 ans, décrite comme " une mère exemplaire et une femme forte et douce qui ne s'énerve jamais et au grand coeur" décrite par son entourage et les gens qui la cottoie depuis des années ou depuis son enfance. 40 attenstations de personnes respectées et respectables.

Une femme d'exception, une femme qui instruit son enfant à qui elle fait "l'école de la vie", qui a réorganisé sa vie professionnelle personnelle et sociale déjà depuis 2 ans, car Amoris souffrant déjà de maux corporels insoutenables, sa mère fera toutes les démarches médicales qui les ameneront tous 2 au diagnostique de l 'Electro chimio sensibilté d'Amoris à l'âge de 3 ans.

De violentes douleurs, des sensations d'électricité dans le corps, de l'hyper activité et de fortes fatigues, mais aussi et surtout une incapacité totale à supporter une quelconque matière sur le corps et une quelconque luminosité artificielle ( éclairage leds, et appareillages eletromagnétiques divers) et surtout subissant la violence des ondes environnantes de manière continuelle, empeche Amoris de sortir de s'habiller de vivre en somme, une vie dite "normalisée", telle que peut l'être celle des enfants de son âge, qui peuvent aller à l'école et vivre leur journée à partir de 7h du matin.
Amoris et sa maman, devront réorganiser leur vie, afin de permettre à Amoris de vivre son éveil de manière normale mais dans des temps différents selon les capacités d' Amoris à vivre sa journée en fonctions de ces nombreuses douleurs et handicap.

Suivant le temps extérieur, qui lui aussi détérmine pleinement le "bien être" ( mieux être devrait on dire) ou les souffrances d'Amoris, ils espèrent pouvoir sortir à partir de 15h ou 17h seulement, les endormissement liés aux peurs et aux souffrances d'Amoris ne s'éffectuent jamais aux heures normales d'un début de nuit d'un enfant qui vit et respire dans l'innocence..!

Cette ancienne Manageur commerciale, au salaire équivalent à sa fonction a dû tout mettre entre parenthèse et ce " sans aucun sacrifice nullement, car c'est tout à fait naturellement que je reste disponible pour Amoris afin de lui permettre de répondre à ses divers besoins et afin de l'accompagner dans chacuns de ses épanouissements du mieux possible, en me rendant entièrement disponible pour lui, à défaut d'une société organisée selon un protocole obligatoire et ne permettant pas de possibilité d'accéder au savoir, à l'instruction, de manière "décousue", comme l'est notre organisation quotidienne où rien ne peut se prévoir à l'avance, ainsi Amoris peut vivre la même journée qu'un autre enfant de son âge mais à des heures différentes, sans aller à l'école malheureusement, mais voit des enfants et va au parc, à la bibliothèque et aime s'informer de tout et possède une grande richesse de coeur...et quoi de plus normal que d'être là pour mon Fils, là où personne ne peut l'être pour le moment ?, je l'aime c'est ainsi que je me sens être la mère que je suis, naturellement là dans cet handicap non "entendu" et "aménagé"par l'ensemble de la société.."

Aujourd'hui Amoris, est dit être un enfant éveillé, qui parle comme un adulte depuis l'âge de 2 ans, avec une facilité d'expression qui confirme l'attention que porte sa maman à son éveil et à son apprentissage, passionné par la nature, l'astronomie et l'être humain, ce qu'il souhaite est de devenir un grand scientifique..! un inventeur comme il dit..! IL n'a que 5 ans et demi et ce qui anime Amoris c'est que justice soit faite et qu'il se sente entendu dans sa démarche et son vécu.
Il dit à ses proches et ceux qui l'aiment "Merci de croire en mon histoire".

Pourtant les services sociaux vont bientôt accuser cette maman dévouée et aimante, d'aimer trop son fils ! on lui reproche une notion de "fusion" comme si il était naturel et normal de reprocher à une mère d'etre fusionnelle avec son enfant et que veut dire fusionnel pour ces personnes qui ne l'ont rencontré qu'une fois avec son fils durant les révélatons douloureuses d'Amoris qui avait un énorme besoin de sécurité et qui ne quittait pas sa mère des yeux et des bras lorsque les intervenantes des services sociaux venait à les rencontrés tous 2, que durant une trentaine de linute et une seule fois, chez eux..!????

Comment être une bonne mère aujourd'hui peut être répréhensible dans une démarche aussi décousue et qui révèle un tas d'incohérences dans la manière dont vont être traité les dossiers de cette institution .

Ils rencontreront le papa, le bourreau principal d'Amoris et vont se permettre de plaindre Monsieur devant cette mère qui se bat chaque jour pour la sécurité de son fils et de défendre ses droits dans cette bataille acharnée.." vous comprenez c'est dur aussi pour Monsieur" se verra entendre dire La maman d'Amoris.!

Ensuite on va reprocher à la maman d'Amoris de ne pas avoir fait ce qu'il fallait dans la démarche santé d'Amoris.
Alors qu'Amoris, témoigne de plus en plus de difficultés à se rendre dans certains mieux publics ou grandes surfaces, car les ondes le font souffrir au point d'en avoir la peau "brulée" ( violentes rougeurs systématiques réactionnelles et souffrances diverses corporelles) elle sera la seule a entamée des démarches, le père encore une fois continuera à forcer son fils ou le réprimender lorsque cela ne va pas comme il le souhaite lui et continuera à utiliser des tas d'appareils derniers cris à forte diffusion d'ondes ! Elle sera également la seule à rendre son environnement plus sain pour Amoris, elle n'utilse casiment plus son téléphone, communique que par sms, n'ouvre son téléphone pas avant 11 h du matin, afin qu'Amoris puisse éveiller son corps sans entrave extérieure, n'avoir que de la basse tension chez elle, ne pas avoir de wifi, et faire au mieux pour Amoris, et éffectura des recherches sur ses divers symtomes, ce qui la met sur la voix de l electro sensibilité, elle appellera alors un des grands spécialiste posturologue de la maldaie, ecrivain de plussieurs livres sur les maladies des ondes.

Après l'avoir contacté par téléphone, celui ci lui dit qu'il travaille en étroite collaboration avec le Professeur Belpomme sur Paris, et que pour Amoris, il n'y ai que deux posibilités de le diagnostiquer, le rencontrer lui sur Toulouse ou son confrère sur Paris.
C'était alors les attentas sur Paris à cette époque et pour le bien être et la sécrutité de chacun, la maman d'Amoris pensera qu'il est donc préférable d'aller sur Toulouse à la rencontre du Dr Dieuzaide, qui diagnostiquera Amoris d'hyper Electro Chimio Sensible, et précisera même que pour Amoris il sera très difficile d'aller à l'école, que seule une ecole en plein air et n'ayant pas plus de 5 personnes pourrait lui convenir ! ( ce qui somme toute n'existe pas encore en France et l'encouragera a faire des éconimies afin de lui payer un prescripteur a domicile à l'avenir ).

Mais là encore, on lui reproche de ne pas avoir été voir la bonne personne..! Que cherche t'on à incriminer sans cesse cette maman qui visiblement reste dans le discernement et qui semble être exemplaire ?.

Etrangement on ne repproche rien au papa, auteur des faits et des nombreuses tortures infligées a Amoris ! mais on fini par dire à cette femme pleine d'amour et qui dans sa responsabilité a étée sans faute aucune, qu'on va peut etre séparer la mère de l'enfant durant un temps !.

Jusqu'où la corrumption du système couvre t'elle le crime de toute une institution, de tout un regroupement de personnalités influentes ainsi que celle de Monsieur, cherchant à détournée l'affaire de son but 1er : s'inquiter de Monsieur de ses agissements ainsi que ceux qui semblent être aussi inculpés dans ces faits graves et répétitifs ?...

L'Avocate de la défense, présentera toutes les incohérences soulevées par Monsieur et par les institutions, et réussira à faire que Amoris reste avec sa maman sous de lourdes conditions dites de "restriction" avec nous citons la juge des enfants " vous avez l'épée d'Amocles sur la tête, si vous ne faite pas ce qu'on vous dit, vous ne passerez pas par la case départ et je placerai Amoris sans que vous n'ayez le droit de dire quoi que ce soit !" alors que RIEN n'est reprochable a MMe R. et tout ceci exprimé à l'égard de celle ci, alors que ce qui ressort de ce dossier, est " qu' a t on donc vraiment à reprocher à cette maman, attentionnée, combative aimante et précisément humaine et dans un accompagnement sans reproche avec son fils et avec les autres ? que cache cette affaire de si lourd, que tous semblent vouloir retourner la situation à des fins de couvrir le système lui même ?"..J.M Ravot.


Cependant il ressort que plusieurs mamans, sur les instructions de ce même juge des enfants à Villefranche sur saone, semblent avoir eu droit au même traitement injuste dans diverses affaires de la même nature que celle d' Amoris avec de graves répecutions sur la santé des enfants et de leur securité actuelle.